« 8R-GHE » - les recherches

  • Les recherches du 8R-GHE ont été intensives, mais sans succès. La complexe topographie de la région, pleine des rivières, torrents et ravins, est couverte d’un dense foret tropical appelée localement cloud forest.

Les recherches


Les recherches officielles, aériennes et terrestres, du 8R-GHE se déroulèrent pendant 21 jours, du 28 décembre 2014 au 19 janvier 2015 dans les forêts montagneuses (cloud forests) de la région Potaro-Siparuni - Région Huit (Region Eight). Sans résultat.
Elles furent suivies par des expéditions de recherches privées sur le terrain, en février et en avril 2015, à l'initiative des membres des familles des disparus. Sans succès.
En décembre 2015, Frank Singh, le beau-père du pilote Nicky Yakesh Persaud, annonça que des recherches privées reprendraient dès que de nouveaux fonds seraient récoltés.

Opérations de secours officielles
Les recherches se déployèrent dès le lancement de l'alerte de disparition du 8R-GHE par le contrôle du trafic aérien de Timehri, le dimanche 28 décembre 2014 à 16h20, heure locale, avec l'activation du centre de coordination des secours (Rescue Coordination Center - RCC) à Timehri.

Le centre de coordination des recherches, constitué par le ministre des transports Robeson Benn, comportait le Ministère des travaux publics, le major Mike Charles et le capitaine Gerry Gouveia, et plusieurs agences incluant la GDF (Guyana Defence Force), la Guyana Police Force, la Guyana Geology and Mines Commission (GGMC), le Center for Disease Control and Prevention (CDC), le Ministère de la santé, la Guyana Forestry Commission, Air Services Ltd (propriétaire de l’avion), le Cheddi Jagan International Airport (CJIAC), le Civil Aviation Department du Suriname, l’entreprise canadienne de prospection minière CGX Energy et la Guyana Civil Aviation Authority (GCAA).

Des hélicoptères et des avions firent des vols de reconnaissance, mais les opérations de sauvetage furent retardées au début par de mauvaises conditions météorologiques.
Les recherches quadrillèrent des zones privilégiées sur la base du calcul de la position potentielle de l'avion (prise en compte de la dernière position connue et de la route la plus probable), des témoignages visuels (villageois et mineurs), des informations de terrain et d'une grille prédéterminée par le RCC.

Furent ainsi passées au peigne fin de nombreuses régions: le trajet le plus probable parcouru par le 8R-GHE (régions de Mahdia, Kaieteur, Karisparu et Taffy); les régions du bassin de Blackwater Creek, de North Fork, Konawaruk River, Ebini, Eagle, Mowasi, Glendor mountains, Kurungiku Mountain Range incluant Toucan Face, Twin Towers et Toucan Valley.
Des équipes sur le terrain complétèrent les recherches dès le troisième jour, avec des radios portatives, GPS et téléphones satellitaires, en contact régulier avec le RCC à Mahdia.
Sur le terrain furent également déployés des Emergency Locator Transmitter Locator (ELTL), instruments de dépistage aidant à la détection et à la localisation des émissions d’avions en détresse.

Sept groupes de recherches furent constitués, totalisant 47 personnes issues de la Guyana Forestry Commission, des éclaireurs (line cutters) de la mission Saint-Cuthbert, des villageois de Mahdia et Chenapau, 20 officiers des Forces Spéciales, des membres de la famille du capitaine Persaud et des volontaires.

L'aide d'un avion Twin Otter équipé d'un détecteur magnétique passif (Passive Radiation Detector) appartenant à l'entreprise pétrolière canadienne CGX Energy a été requise par la Guyana Civil Aviation Authority (GCAA). L'avion a détecté des anomalies magnétiques correspondant à de gros objets métalliques, mais la région a été passée au peigne fin sans succès.
Le Ministère des travaux publics, en collaboration avec le Rescue Coordination Centre (RCC) décida de mettre fin aux recherches le 19 janvier 2015.

Recherches privées
Des recherches par voie terrestre financées par des fonds privés furent menées en février et en avril 2015. Elles furent organisées par Frank Singh, directeur de « Rainforest Tours » et beau-père du pilote Nicky Yakesh Persaud, et appuyées par des hommes d'affaires locaux, des membres des familles (dont Cecil Persaud, père du pilote disparu) et des pilotes, dont le capitaine Gerry Gouveia.

Une équipe composée de 20 personnes équipées de GPS planifia de quadriller la région de Toffee, où avaient été aperçus des arbres arrachés, sur l'hypothèse que l'avion s'y serait dirigé après avoir rencontré le mauvais temps, forçant le pilote à rechercher le plus proche lieu d'atterrissage. Une aire de plus de 6 km devait être fouillée avec des hommes placés tous les 100 mètres, puis par un réseau plus serré à l'approche des zones plus montagneuses.
En avril 2015, Singh communiqua que les recherches allaient se diriger sur North Fork, où un résident et un mineur conduisirent l'équipe à l'endroit où l'avion aurait été aperçu en dernier, dans la région de Whitewater, volant à environ 150 mètres d’altitude (500 pieds) et se dirigeant à 5 degrés est. Ces recherches ne donnèrent aucun résultat.

En décembre 2015, Frank Singh annonça que les recherches reprendraient dès que de nouveaux fonds seraient récoltés.