« Cuatro Vientos » - l'aéronef

  • Le « Cuatro Vientos » était un Breguet XIX GR (Grand Raid) Super Bidon, avec des réservoirs d’essence supplémentaires.

L'aéronef


Breguet XIX GR Super Bidon

L’avion piloté par Collar et Barberán est un Breguet XIX GR (Grand Raid) Super Bidon, biplace en tandem, biplan sesquiplan.
Il est un dérivé des Grands Raids 71 et 72, qui ont montré de bons résultats dans des vols antérieurs et inspiré le Super Bidon français «Point d'interrogation», utilisé avec succès par Costes et Bellonte dans leur vol Paris - New York en septembre 1930.
L’avion fut fabriqué spécialement pour l'occasion de ce record, la première traversée de l'Atlantique central sans escale, avec un fuselage agrandi, la surface alaire augmentée et l'autonomie améliorée.

Construit dans les ateliers de CASA (Construcciones Aeronáuticas SA) entre janvier et avril 1933, numéro de constructeur c/n 195, il a été peint en blanc avec des bandes rouges et il portait l’inscription « Cuatro Vientos » à gauche et à droite sur le fuselage.
L’avion était financé par le gouvernement espagnol via le Ministère de la guerre et la Direction de l'aviation militaire. Il a coûté le double d'un Breguet XIX normal.

Les modifications principales ont été l’augmentation de la surface alaire à 59,94 m2 et de la charge en combustible. Le réservoir principal, au centre du fuselage, fut agrandi. Comme il faisait partie intégrante du fuselage, ce fut la pièce la plus délicate à modifier, car elle devait absorber les efforts correspondants, étant particulièrement sollicitée durant les décollages et atterrissages.
Sept réservoirs supplémentaires furent placés sur l'aile supérieure. Le réservoir central avait ainsi 3900 litres et les sept réservoirs supplémentaires 1400 litres, ce qui amena la quantité totale à 5300 litres. Le volume total d'huile était de 200 litres.
Ainsi, la masse maximale au décollage était portée à 6320 kg.
Des dispositifs de vidange rapide de l’essence et de l’eau du radiateur ont été installés en cas d'urgence et en cas d'amerrissage forcé, pour permettre la flottabilité de l'avion. L'avion était pourvu d'une cabine vitrée, éjectable en cas d'urgence.
Pour ne pas alourdir l'appareil, aucun équipement radio n’a été installé.

Le toit du navigateur pouvait s'ouvrir pour réaliser des calculs et des observations astronomiques. Le siège du navigateur était rabattable pour faciliter l'usage des instruments d'observations astronomiques. Les deux cabines, avant et arrière, avaient un éclairage électrique pour la lecture des instruments durant le vol nocturne.


Hispano-Suiza 12 Nb

Le « Cuatro Vientos » était propulsé par un Hispano-Suiza 12 Nb, héritier de la longue saga de moteurs d’aviation à succès du constructeur français. Des avions équipés d'Hispano-Suiza 12 cylindres ont marqué l’histoire de l’aviation de l’entre-deux-guerres, s’adjugeant 36 des 76 records mondiaux de distance, vitesse et altitude.

Le 12 Nb avait 12 cylindres en V à 60° refroidi par liquide. Sa puissance nominale était de 650 hp (485 kW) à 2000 RPM et sa puissance maximale de 720 hp (537 kW).
Avec une cylindrée de 36 litres et un taux de compression de 1 :6,2, il était équipé de 6 carburateurs, chacun alimentant deux cylindres.