• mission "8R-GHE"
  • 18 janvier 2019

Modèles numériques de terrain

missing.aero travaille en 2019 à la construction de modèles numériques de terrain (DEM - Digital Elevation Model) concernant ses quatre missions. Parmi d’autres outils, les DEM nous permettent de reconstruire les événements spatio-temporels qui ont mené à la disparition des avions recherchés et à simuler avec précision des scénarios pour nos quatre missions.

Ces projets académiques sont réalisables grâce à l’aimable autorisation de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), du Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA), United States Geological Survey (USGS), Earth Observation Center (EOC) of the German Aerospace Center (DLR) et Earth Observing System Data and Information System (EOSDIS) de la NASA.

L’image ci-dessus illustre des simulations de trajectoires de vol probables pour la mission 8R-GHE, un Britten Norman BN-2-6 Islander, disparu en 2014 en Guyana dans la région Potaro-Siparuni, entre Mahdia, au nord, et Karisparu.

voir la version animée des scénarios →



  • missing.aero
  • 31 décembre 2018

Maîtrise des territoires

Plusieurs équipes d’étudiants et collègues de missing.aero travaillent depuis 18 mois pour produire des systèmes d’information géographiques pour chaque mission.
Il s’agit de créer ex nihilo un système pour introduire des informations anciennes et ambiguës et corréler des données de navigation anciennes (heures, positions, routes) avec des systèmes standard modernes.
Parallèlement, plusieurs dizaines d’étudiants et collègues de missing.aero et hepta.aero réalisent des projets complémentaires afin de maîtriser nos territoires d’action.
Dans les images : concevoir un système, le simuler analogiquement puis le simuler numériquement.



  • mission "TC-48"
  • 31 décembre 2018

Vidéo : "Nous aussi, nous cherchons le TC-48..."

En 2012, l’association suisse hepta.aero et l’EIGSI, Ecole d’ingénieurs généralistes de La Rochelle, en France, ont établi un partenariat autour du programme SEARCH. Plus de 400 étudiants d’ingénierie de l’EIGSI ont déjà participé aux projets de master et stages du programme SEARCH. En 2017, l’association hepta.aero crée le programme missing.aero, afin de trouver la trace de plusieurs avions perdus « à jamais » en Amérique latine. Un des avions recherchés est le TC-48 de la Force Aérienne Argentine, disparu corps et biens en 1965, avec 68 personnes à bord.
Dès 2017, des étudiants de l’EIGSI à La Rochelle et à Casablanca participent à la recherche du TC 48. En 2017 et 2018, 59 étudiants d’ingénierie de l’EIGSI ont participé avec 11 projets de master à la recherche du TC-48. Ces étudiants proviennent de 12 pays différents et parlent 14 langues...

voir la vidéo →


  • mission "TC-48"
  • 23 octobre 2018

TC-48, maquette B

La maquette B du TC-48 a été mise en service aujourd’hui. Comme la première maquette du TC-48, la maquette B est destinée à des fins pédagogiques pour nos étudiants et collègues. La particularité de cette maquette est que le toit est amovible et permet d’accéder à l’intérieur.

Comme la maquette A, la maquette B sert aussi à la modélisation 3D du TC-48 en cours de réalisation. La maquette C de la mission, en cours de réalisation, est un diorama du T-43 sur le tarmac de Howard AFB le matin du 3 novembre 1965.



  • mission "TC-48"
  • 12 octobre 2018

Des vrais pilotes pour nos simulations...

Les simulateurs modernes permettent de réaliser des vols très sophistiqués… Mais la précision de la simulation est tributaire des données introduites, des a priori et des expériences du monde réel transposées dans le simulateur. Dans les simulations de la mission « TC-48 », on dispose de trois piliers fondamentaux.
Le premier est un simulateur expérimental de dernière génération. Le deuxième, le manuel de vol personnel d’Estéban Viberti, pilote du TC-48, noté de sa main et oublié malencontreusement chez lui. Le troisième est une équipe d'anciens pilotes et navigateurs de Swissair et Balair, entreprises suisses qui ont volé dans des long-courriers DC-4/C-54 en configuration passagers et cargo.
Avec tous ces éléments alignés, et sans surprise, nos conclusions sur les trajectoires de vol du TC-48 montrent d'énormes différences avec les spéculations publiées les derniers 50 ans...



  • mission "TC-48"
  • 22 mai 2018

Des avions et des pilotes...

Le vaste réseau de partenaires et consultants de hepta.aero épaule les actions de missing.aero. Une de nos branches d’études se concentre sur l’historique des DC-4 et C-54 ayant volé pour des compagnies suisses.
Une autre branche cherche à localiser d'anciens membres d’équipage de ces avions afin de constituer une équipe de consultants ayant volé en DC-4/C-54 afin de transposer leurs expériences sur les scénarios du dernier vol du TC-48.



  • mission "TC-48"
  • 12 décembre 2017

Vidéo : Douglas C-54 « 6606 », Alverca, Portugal

Les interventions de missing.aero sont minutieusement documentées, photographiées et filmées.
On a produit un clip vidéo de l’intervention sur le « 6606 » à Alverca, Portugal, dans le cadre de la première phase du projet hadarama : l’étude de sept DC-4/C-54 préservés en Europe.
Voir la vidéo en suivant le lien ci-dessous.

voir la vidéo →


  • mission "TC-48"
  • 11 décembre 2017

Douglas C-54 « 6606 », Alverca, Portugal

Première intervention de missing.aero sur le terrain pour le projet hadarama. Il ne s’agit pas seulement de documenter un avion, mais également d’établir un protocole d’action pour les autres interventions sur d'autres C-54 européens. Quel matériel échantillonner, à quelles fins, de quelle manière, comment transporter les échantillons, comment traverser les frontières avec, sous quelle responsabilité, etc.
Les échantillons du « 6606 » et de son environnement proche seront analysés pour établir des profils techniques de chaque matière constitutive de l’avion. D’autres interventions avec des instruments spécifiques seront réalisées prochainement sur le même avion.



  • mission "TC-48"
  • 11 novembre 2017

Douglas C-54 « T.4-10 », Madrid, Espagne

Dans le cadre du projet hadarama de la mission « TC-48 », missing.aero s’est rendu au Muséo de Aeronáutica de Madrid afin de faire une analyse préliminaire du C-54 « T.4-10 » en exposition statique à l’extérieur depuis 1977.
Dans le même musée, on a étudié aussi le cockpit complet du « T.4-5 » , baptisé « Ternera Sagrada », doublure de l’avion présidentiel « Vaca Sagrada ».



  • mission "Cuatro Vientos"
  • 11 novembre 2017

Castillo de Villaviciosa de Odón - A.H.E.A., Madrid, Espagne

Comme dans d'autres cas d'avions perdus depuis des décennies, les informations disponibles relatives à notre mission « Cuatro Vientos » sont contradictoires, insignifiantes, inexistantes ou biaisées.
Livres, articles et sites internet regorgent d'informations impossibles à vérifier ou de récits farfelus.
Nos recherches de sources primaires nous amènent à l’Archive Historique de l’Armée de l’air d’Espagne (Archivo Histórico del Ejército del Aire - AHEA) au château de Villaviciosa de Odón, près de Madrid.
Nous disposons maintenant d'un ensemble de sources fiables pour reprendre l’histoire depuis le début et construire des scénarios du dernier vol du « Cuatro Vientos ».



  • mission "TC-48"
  • 10 novembre 2017

Douglas C-54 « T.4-08 », Getafe, Espagne

Le troisième C-54 espagnol du corpus technique de la mission « TC-48 » est le pimpant C-54 « T.4-08 » en exposition statique extérieure sur la Base Aérea de Getafe, à Getafe, près de Madrid.
Les études du « T.4-08 », du « T.4-10 » et du nez du « T.4-05 » font partie du projet hadarama pour la mission « TC-48 ». Le prochain pas est d'incorporer à nos études des C-54 au Portugal, Pays-Bas, Allemagne et Belgique.



  • mission "Cuatro Vientos"
  • 9 novembre 2017

Réplique du Breguet XIX GR Super Bidon, Madrid, Espagne

La perte et l’incertitude sur le sort du « Cuatro Vientos » (« CV ») ont constitué (et constituent encore) un drame national en Espagne.
La perte du « CV » a mobilisé des ressources pour en construire une réplique statique à l’échelle 1 :1, en exposition indoor au Musée de l’aviation de l’Armée de l’air, à Madrid.
L’étude de cette réplique et de la documentation qui a permis sa construction nous donne des informations d’une qualité exceptionnelle pour nos simulations et scénarios.
Dans les images, avec le tail number #72, le Breguet XIX GR « Jesús del Gran Poder » (« JdGP »), autre avion illustre de l’aviation espagnole, est exposé à côté du « CV ». Bien que les deux avions soient différents, leur racine commune est un Breguet XIX GR « Grand Raid » modifié pour le « JdGP » et lourdement modifié pour le « CV ». L’état de conservation impeccable et original du « JdGP » nous permet de mieux connaître des éléments clés du « Cuatro Vientos ».



  • missing.aero
  • 7 et 8 novembre 2017

Workshop bayésien à l’Universidad Complutense de Madrid

Invitée par la Faculté de mathématiques de l’Universidad Complutense de Madrid, missing.aero a participé les 7 et 8 novembre 2017 au workshop « Métodos Bayesianos ’17.Madrid ».
Notre association a présenté le travail « Avions perdus : unpacking effect et antidote bayésien », qui résume la problématique de l’unpacking effect au moment d’élaborer des hypothèses de recherche d’avions perdus dans la jungle.

voir le site du Workshop →